Actualités | Inside expertiZ
Un Picasso s’installe dans la ferme d’un paysan Suisse
16 avril 2019

Comment l’art et la technologie ont permis de réaliser une action inédite !

Vous avez toujours voulu avoir un Picasso chez vous, mais vous avez été retenu par le petit problème du manque de millions de dollars ?

Avec #myprivatepicasso, la Fondation Beyeler à Bâle et le géant Suisse des télécoms Swisscom ont réunit l’art et la technologie à travers une action inédite. En effet, la Fondation a offert à un résident chanceux la possibilité de participer à un concours pour vivre une journée chez lui avec un Picasso de sa collection.

L’authentique œuvre de 1939 Buste de femme au chapeau (Dora) de Picasso a donc quitté le musée le 16 avril pour s’inviter dans le foyer de l’heureux gagnant. Celui-ci s’est avéré être un paysan suisse.

Grâce à une multitude de capteurs et un cadre spécial, l’œuvre est restée sous très haute surveillance avec un contrôle en permanence du niveau d’humidité, de la température et la position GPS de l’œuvre.

Picasso – Le peintre du siècle pour tous

Le concours s’est inscrit dans le cadre d’un effort visant à encourager le plus grand nombre de personnes possible à s’engager dans l’art, en particulier ceux qui ne fréquentent peut-être pas souvent les musées. C’est une mission qui rejoint celle d’expertiZ qui est de contribuer à la démocratisation de l’Art en Suisse et à l’international.

Nous voulons rendre l’art accessible à un large public, et notamment le rapprocher de personnes qui ne vont peut-être pas encore régulièrement au musée. Certes, les risques associés au prêt d’un tableau de ce calibre ne sont pas à négliger. Les biens culturels de valeur ne sont généralement prêtés qu’aux musées les plus sûrs.
Sam Keller, directeur de la Fondation Beyeler

Un paysan Suisse gagne et accroche le tableau dans son étable pendant 24h

Pour avoir eu la chance de gagner, les passionnés de Picasso devaient expliquer pourquoi ils voulaient avoir chez eux de Picasso.

C’est un éleveur de Wettingen en Suisse (AG), Hanspeter Benz, qui a été l’heureux élu parmi les 411 personnes à avoir répondu au concours. Il a pu exposer chez lui le tableau du maître espagnol durant 24 heures. Enfin, le gagnant avait exprimé son souhait d’accrocher le tableau dans son étable qui n’abrite pas de vaches actuellement.

 

Une opération ArtTech possible grâce à une mise en réseau sécurisée

La mise en réseau et le transfert sécurisé des données sensibles via le réseau Swisscom rendent possible le prêt d’un tableau aussi précieux à un foyer suisse ordinaire –en dehors du cadre d’un musée.

Les experts en sécurité de Swisscom et de la Fondation Beyeler peuvent surveiller le tableau en permanence et obtenir les données environnementales importantes de ce dernier grâce à un cadre connecté.

En vue de l’action un cadre intelligent mesure notamment la température et l’humidité ambiantes, la position GPS du tableau, et déclenche une alarme en cas de mouvement interdit.

Schéma de la mise en réseau sécurisée

Le “making of” du cadre connecté

Pour rester informé des nouvelles et des mises à jour de la communauté des experts en œuvres d’art et de valeur de votre région, suivez les pages Facebook, LinkedIn et Instagram d’expertiZ !

Derniers articles :

Partager cet article :

Défiler vers le haut

Pin It on Pinterest